Les Bleus - bizutage

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

LES BLEUS LE BIZUTAGE PAR LH GALEA

Message  Admin le Dim 8 Juin - 22:51

Admin a écrit:par GALEA L

Merci COLLO je te remercie. Allez ce matin un sourire : le bizutage de la relève CIR

" - Les bleus à s’équiper pour défiler devant le commandant !!

On leur montre obligeamment le chemin. C’est une bande de jeunes blancs becs en tenue de sortie « marine » qui se dirigent à grand peine vers l’armurerie, en cradant leurs belles godasses.
Là, l’armurier leur fournit un matériel hétéroclite qui va de la pelle bêche, au bazooka en passant par le tube de mortier de 60. L’un d’eux, un grand escogriffe, porte sur l’épaule un extincteur grand modèle. Ils crapahutent vers la place d’armes, et s’alignent devant le pavillon. Le clairon se place devant eux, les « officiers » s’alignent au bord de l’allée, les hommes de repos se massent aux premières loges. Un « second maitre » commande le garde à vous. Le clairon fait virevolter son instrument, et le porte à ses lèvres. Le « second maître » hurle :

- Pour défiler en rang par deux !! En avant marche !!

Le clairon entonne « la fille du régiment » et la bande de bleus se met à marcher au pas à la grande joie des assistants. Je suis sûr que les fels doivent se tenir les côtes.
Ils rendent leur armement et rejoignent leur baraquement où ils peuvent enfin enfiler leur battle-dress qui fait d’eux des bleus de la DBFM. Parmi eux, deux types naïfs sont choisis pour le dernier volet.
Le soir de relève, il y a toujours cinéma – sans doute pour montrer aux bleus que ce n’est pas si terrible ici – et un loustic a pensé à munir ces deux types d’extincteurs grand modèle et les place de part et d’autre de l’écran dans la baraque du foyer. Traditionnellement, le commandant – le vrai – honore de sa présence cette séance. La porte s’ouvre et il s’encadre :

- A vos rangs fixe !! hurle une voix

Les deux naïfs dûment chapitrés présentent les armes, c’est-à-dire leur extincteur. Le commandant surpris commande le repos, et les deux autres très « Ecole des fusiliers » font claquer leur extincteur sur le sol. Le commandant sourit, et demande de faire cesser la plaisanterie. "

J'en ai les larmes aux yeux. Ce message est en or.

Admin
Admin

Messages : 232
Date d'inscription : 14/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://dbfm.forumperso.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum