Photo Bab el Assa / Section-frontière. 1960-61"LE BENGALORE DU COMMANDANT WOLF"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Photo Bab el Assa / Section-frontière. 1960-61"LE BENGALORE DU COMMANDANT WOLF"

Message  perrot le Jeu 17 Jan - 2:59


A l'extrême gauche:moi-même; puis Vivès/chauffeur (1) ; puis le 1er Maitre Guyotte; puis Louis Gentilhomme en tenue camouflée; et avec les jumelles le QM2 Joël Rambaud.
C'est certainement l'hélico du matin qui avait repéré plusieurs bengalores abandonnés en fond d'oued à T.A.50. Ce ne pouvait-être la "Lessive Mascotte" (2) qui les avait vus car ils étaient trop éloignés du réseau miné.

Le Commandant Wolf voulait un exemplaire pour le faire expertiser, donc nous sommes allés sur place avec un H.T. et un scout-car.
Il y avait un fil électrique pour la mise à feu, mais il n'était pas branché.
Nous avons donc remonté un de ces bengalores en haut de la pente. C'était un tuyau métallique assez lourd, pas loin de 3 mètres de long; genre de tube de bonne épaisseur qu'utilisent les chaudronniers dans l'industrie.
En prévision d'une possible explosion, les "Ingénieurs-maison"avaient prévu de fixer sur le côté du H.T.une grande barre en U qui dépassait à l'arrière du véhicule; le bengalore y a été attaché et aucune partie de celui-ci ne touchait l'half-track.
Nous avons démarré, laissant le scout qui a dû faire sauter après notre départ les bengalores
restants.
La barre en U flanchait déjà à l'installation, mais Je crois que c'est à la sortie de la Z.I. , vers Napo qu'elle a plié définitivement; on a bien essayé de la redresser, peine perdue! alors on est remonté jusqu'à Bab el Assa avec la barre qui traînait sur le sol. Heureusement que le détonateur n'était pas trop sensible ! et nous non plus d'ailleurs !
Arrivés sur le plateau nous déposons le bengalore devant le PC/Ops; mais le Patron de la Section nous dit de l'amener au Pacha ....
Bêtes et disciplinés nous frappons à la porte du Bureau avec notre engin: "Commandant nous vous amenons le bengalore" C'est là qu' on a ramassé une bonne gueulée: "FOUTEZ-MOI ÇA DANS LE COULOIR !!!
Avec le recul je pense que le 1er Maître a voulu nous faire une blague et peut-être aussi en faire une au Commandant Wolf.

(1) Vivès / Pied Noir / très brave camarade habitait à quelques dizaines de Km d'Alger; à Bab el Assa il avait sauté sur une mine avec son véhicule, il en était sorti apparemment indemne, mais maux de tête et vertiges par moments. Je l'ai retrouvé à Ste Anne, à Toulon où il avait fini par être envoyé. On lui a trouvé un tympan perforé par l'onde de choc de l'explosion. Il a eu droit a un greffon pris sur une veine de sa main . Je ne l'ai jamais revu.

(2) La "Lessive Mascotte" était une patrouille à pied effectuée par la Section-frontière, 4 hommes et 1 Maître-chien qui entrait en Zone Interdite par Napo au soleil levant, et qui examinait l'état des barbelés minés jusqu'à T.A.30 et retour, et avec une baguette à la main pour détecter une éventuelle mine piégée avec un fil de nylon.
Charles Perrot le 17 janvier 2013.


Dernière édition par perrot le Sam 26 Jan - 23:40, édité 2 fois (Raison : rajouté: Joël. 2ème : corrigé faute.)

perrot

Messages : 108
Date d'inscription : 05/10/2010
Localisation : Loire

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum