Embuscade de la nuit du 4 au 5 mai 1961.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Embuscade de la nuit du 4 au 5 mai 1961.

Message  perrot le Lun 13 Déc - 1:11

Embuscade de la nuit du 4 au 5 mai 1961.

Très souvent des bengalores sautaient dans les barbelés du réseau miné, sur les pentes de l’oued situé à Tango Alfa 40 .Le « Pacha » a donc décidé la pose d’une embuscade, non pas en Zone Interdite,
mais positionnée dans les herbes à quelques mètres de la piste technique et du réseau électrifié.

Selon mon souvenir, nous devions être une dizaine ; tout le monde était équipé d’un fusil à grenade Mas 36/51, sauf un Second-maître qui était muni d’une Mat 49 pour donner le signal de l’ouverture du feu.

Nous sommes donc partis de Bab el Assa, et avons cheminé dans les herbes, à l’écart de la piste. Nous sommes passés devant « Bettina », une ancienne petite mechta (en-dessous de Ben-Karama) où il n’y avait généralement personne, mais où une lampe à pétrole était allumée en permanence pour inquiéter l’adversaire.

Nous sommes arrivés sur place à 22h30. Vers les minuit, on a commencé à entendre du bruit, puis un grand fracas métallique, c’était un des porteurs qui a glissé sur les pentes de l’oued, et qui est tombé avec ses bengalores (Ceux qui ont fait la lessive Mascotte, connaissent bien cet endroit où les pentes de l’oued sont en terre glaise, et où beaucoup ont glissé)

Une rafale du Second-maître, et tout le monde a tiré les VB. (27 au comptage du retour) en réponse quelques tirs d’armes automatiques, pas grand chose …..

Plus tard, (j’ai su par la suite qu’il était 2h30) j’entends des crissements de métal, j’ai nettement saisi que l’on glissait des bengalores dans les barbelés ; j’ai attendu de longues minutes la rafale du Second-maître qui ne venait pas ; puis un gars s’approche de moi, et me fait comprendre de le suivre ; je croyais qu’on allait se positionner plus haut pour larguer nos VB. J’ai suivi un moment, peut-être 100 mètres avant de me rendre compte qu’on décrochait. Je rattrape le matelot devant moi et je lui explique que les Fells sont en train de poser les bengalores. Juste à ce moment-là il y a eu une énorme explosion dans les réseaux devant lesquels nous étions positionnés auparavant ! Je pense que nous avons eu de la chance d’être partis du secteur.

J’en ai tiré la conclusion que je devais être le seul à ne pas dormir, et que peut-être le bruit du glissement dans les barbelés a tiré de sa somnolence celui qui devait nous donner le signal du décrochage. (qui devait avoir lieu à 2h 30)

Je suis un peu frustré de n’avoir personne qui confirme mes dires ; je serai très heureux si quelqu’un pouvait avoir accès au Livre de Bord de la CCAS. Là nouspourrions avoir au moins confirmation des dates et des noms.
La Villaya 5, qui vient certainement sur le site pourrait aussi confirmer, car l’ALN tenait aussi des carnets de Campagne.
C. Perrot. 12/12/2010.

perrot

Messages : 108
Date d'inscription : 05/10/2010
Localisation : Loire

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum