Réponse à Pierre Clarac de Rouzeaux, au sujet de l'ambulance bazookée.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Réponse à Pierre Clarac de Rouzeaux, au sujet de l'ambulance bazookée.

Message  perrot le Mar 30 Nov - 1:33

Pierre Clarac de Rouzeaux,
Je pense que nous pouvons nous tutoyer !
Je constate que tu es d’accord avec moi, au sujet des dates du half-track début juin et ambulance mi-juillet.
De toutes façons je n’avais aucun problème là-dessus, car j’ai mon petit agenda « Marine » il n’est pas très lisible, mais j’ai une très, très bonne mémoire.

Lorsque l’ambulance a été bazookée, j’étais encore hospitalisé à Nemours ; les gars sont venus me voir, voilà ce qu’ils m’ont dit : « Rouge-mobile-unité (certainement la patrouille à pied) a envoyé des VB, l’une de ces grenades a explosé sur le canon du fusil (peut-être que la cartouche n’était pas une feuillette mais à balle, ou que la grenade avait été dégoupillée et avait reçu un premier choc) Il y avait 2 blessés, qui ont été transportés à Munck. L’ambulance venant à leur secours a été bazookée avant d’arriver à Munck, à T. A. 76. »

Ce problème d’explosion sur le canon était déjà arrivé, c’est d ‘ailleurs pour cela qu’en embuscade devant Beaumont on ne m’avait pas donné de cartouches à balles.

J’ai été étonné de savoir qu’il y avait des punaises à Bab el Assa, je n’en ai jamais vu ! par contre j’ai eu ce plaisir à l’hôpital Baudens à Oran.

Concernant les photos : celle avec les éclats de mortier dans la façade, je l’ai déjà dit précédemment, a été la chambrée de la Section-frontière / tribord, (j’ai vu quelque part qu’elle était appelée « la cuisine ») puis nous avons déménagé pour passer en face dans la Maison neuve avec des tuiles rouges, mitoyenne de la Voilerie.

Sur la photo prise depuis Hélène on voit la façade nord de cette ancienne chambrée.
Le réfectoire dont tu parles est-il celui en bambou ? A quelle date est tu arrivé à Bab el Assa ? Où étais tu affecté ? Section-frontière ou Service Général ? Excuse moi pour toutes ces questions.
Bien cordialement. Charles Perrot. / 29/11/2010.


Dernière édition par perrot le Mar 30 Nov - 14:22, édité 1 fois (Raison : rajouté : ou que la grenade avait été dégoupillée ......................)

perrot

Messages : 108
Date d'inscription : 05/10/2010
Localisation : Loire

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

PC Bab el Assa, CCAS

Message  CLARAC de ROUZAUD le Mer 1 Déc - 20:08

Salut Charles,

Evidemment que nous devons nous tutoyer....j'ai lu tes messages et je comprend toute leur précision, faisant réponse à ton message, je peux te dire que j'ai connu ce problème de VB tiré avec une cartouche réelle: c' était au 2/DBFM un jour d'opé dans le djebel Fillaousène....je précise, ce n'était pas moi !!

Je suis arrivé à Bab el Assa, volontaire en provenance du 2/DBFM, pour rejoindre mon copain Guy GRANSART, qui à été tué hélas le 16/11/61, en mi novembre 61. Je ne sais pas si j'ai fait parti de la Section Frontière Tribord ou Sevice général, j'étais BP Electro. J'ai été logé dans l'abri en sacs de sable(voir mes photos) et avec comme poste/réfectoire le bâtiment concerné (voir mes photos), je t'assure il y avait des punaises ou des puces dans cet abri !!!
Avec les gars de ce poste j'ai fait quelques herses en remplacement du tireur VB et j'ai compté et re-compté des pélots et munitions avec le Bidel ou le Maître chargé. J'ai eu la chance de ne pas connaître le bazookage du HT mais les pilonages oui !!!.......avec la trouille qui accompagne !!! et aussi des passages à BEAUMONT, et en mi janvier 62 d'y rester permanent pour l'entretien du projecteur, jusqu' à l'abandon du poste. J'ai donc eu le plaisir des "nuits chaudes" de BEAUMONT. Je disais à Roger GOUZERH que je ne comprend toujours pas pourquoi si BOU RENAM (ou je ne suis jamais allé) armait BEAUMONT, que de Bab el Assa je sois allé directement à BEAUMONT ???? encore un mystère d' Etat major sans doute....

Bien amicalement à toi

Pierre CLARAC de ROUZAUD

CLARAC de ROUZAUD

Messages : 62
Date d'inscription : 21/08/2010
Localisation : Languedoc

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

à Pierre Clarac de Rouzaud; Bou-renam / Beaumont et Blochaus Bab el Assa.

Message  perrot le Dim 5 Déc - 20:15

Bonjour Pierre,
D'abord, mes excuses pour avoir "bourreaudé" ton nom. (pour un gars qui a de la mémoire !)
Je posais des questions, parce que, à partir de juillet 1961 je ne connais pas l'organisation sur Bab el Assa, .
Certainement qu'il y a eu de gros changements, car à ce que j'ai compris les herses étaient doublées, et je pense que l'effectif était certainement le même. (Les herses doublées il y a longtemps que çà aurait dû être en vigueur. Auparavant il fallait arrêter le véhicule et balancer des VB, avant de descendre dans le bas de l'oued, (T.A.30, T.A. 40. et T.A. 50.)
Ce n'était pas dissuasif, car lorsque le scout commençait à remonter la pente nous présentions l'arrière, et l'adversaire n'était menacé que par la 7,62. Tandis que 2 véhicules se protégeant mutuellement, exactement comme nous faisions en patrouille à pied, c'est quelque chose qui aurait dû être fait depuis longtemps et qui aurait évité des morts et des souffrances. Après coup je trouve "surréaliste" d'avoir envoyé des gars, en scout ou half-track, phares à l'avant éclairés, feux rouges à l'arrière, projecteur de la 12,7 balayant tout le parcours, et avec lequel hormis les barbelés on ne voyait pas grand chose. Je dis Chapeau ! à tous ceux qui sont passés par là, je n'ai pas peur de dire: moi y compris. La partie n'était pas égale du tout !

Un autre sujet. Je ne comprends pas qu'on laissait coucher les gars dans le gourbi que tu décris. (Loin de moi l'idée de mettre ta parole en doute) Ce que je ne comprend pas, c'est qu'il y avait un blockhaus récent, juste au dessous du PC. De plus au mois de juin 1961 un autre blockhaus était en construction. (des civils musulmans venaient pratiquement tous les jours en camion pour le construire)
Je vais me servir de la magnifique photo en couleur, prise depuis la tour Hélène pour situer l'endroit. A droite des maisons à toits rouges (Section-frontière) il y avait un escalier qui descendait, et ce futur blockhaus se trouvait là, dans le bas.
Loin de moi l'idée de mettre ta parole en doute; mais simplement je voudrais savoir pourquoi on a laissé des gars dans des conditions pareilles ! c'est inimaginable ! le danger ! et des conditions de vie vraiment déplorables je pense que ton moral ne devait pas être au beau fixe !
Ce nouveau blockhaus a t'il été terminé ? Si oui, à quoi à quoi a t'il servi ?
Pour moi Bou-renam, Beaumont, comme Munck dépendaient de Bab el Assa.
Te souviens-tu de l'énorme phare (anti-aérien) de Bou-Renam ?
Cordialement. Perrot. 05/12/2010.
Rajouté: Où et comment ton copain Guy Gransard a t'il été tué ?





Dernière édition par perrot le Dim 5 Déc - 20:24, édité 2 fois (Raison : rajouté: où et comment ton copain Guy Gransard ....................)

perrot

Messages : 108
Date d'inscription : 05/10/2010
Localisation : Loire

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

AMBULANCE

Message  lapidation le Lun 6 Déc - 20:19

J'étais de herse sur HT2 ce soir là et l'ambulance a été bazookée sous nos yeux vers 23 heures le 13 Juillet 1961. Le QM1 Gérard DRUELLE et le chauffeur ont été tués, l'escorteur grièvement blessé. La promotion des élèves infirmiers du Service de Santé des armées, promotion 2007-2010 porte le nom de QM1 DRUELLE.

D'autre part, l'histoire du VB c'était sur une autre intervention. Cette fois là l'ambulance intervenait pour des blessés à bord d'HT1 qui venait d'être bazooké (exactement au même endroit que l'ambulance) la roquette avait tapé dans le rouleau avant et le tireur 12.7 de tourelle ainsi que le pourvoyeur avaient été blessés par des éclats. A noter qu'à l'époque la herse n'était conduite que par un seul half track, plus tard du fait des bazookages de plus en plus nombreux, elle se faisait avec deux half track HT1 et HT2. Le premier roulait en utilisant son projecteur, l'autre derrière tous feux éteints. On s'est payé deux ou trois tireurs RPG, car dans le noir on voyait trés bien l'autre salopard se lever pour tirer.

Quand à l'histoire du VB ça c'est passé à bord de HT1; le tireur n'a pas fait d'erreur, il y avait bien des feuillettes dans son chargeur, l'enquête à donnné deux raisons possibles : soit le VB à tapé dans l'antenne radio, soit la fusée était partiellement dévissée. De fait aprés contrôle on s'est aperçu que ces VB qui étaient dans une caisse sur le plancher de l'half track avaient presque tous un commencement de dévissage de la fusée. La cause en était les trépidations de l'engin sur la piste. Parmi les blessés il y avait mon copain sur HT1 un chauffeur nommé BAHDAJ qui a reçu un éclat sur le crâne.

lapidation

Messages : 130
Date d'inscription : 06/06/2008
Age : 75
Localisation : VAR

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

GRAND COMBATTANT VOLONTAIRE

Message  lapidation le Mar 7 Déc - 16:19


Sur le site fncv.com (grands combattants volontaires) vous pourrez lire ce qui suit :

"Gérard DRUELLE naît le 18 Janvier 1932 à Haubourdin dans le Département du Nord. Le 28 Février 1949, il s’engage à 17 ans dans la Marine Nationale. Il est breveté infirmier le 1er décembre 1949, et s’embarque pour l’Indochine. Il est en poste à Cat Laï pendant deux ans, puis est rapatrié en métropole le 26 novembre 1953.

Il passe matelot de 1ère classe et intègre l’Hôpital Militaire de Brest où il reste en affectation jusqu’en 1960. Le 7 septembre 1960, il embarque au sein de la demi-brigade de fusiliers marins, 3ème Bataillon, à BAB EL ASSA sur le réseau Maroc.

Le quartier-maître de 1ère classe DRUELLE y fait preuve des plus belles qualités militaires de courage tranquille et d’abnégation en intervenant sous le feu de l’ennemi, pour soigner et sauver des fusiliers marins blessés en danger de mort. Il se distingue particulièrement le 28 avril 1961 en soignant des blessés par éclats de mortier ; dans la nuit du 1er au 2 mai 1961, sous le feu des mortiers ennemis, il soigne un officier blessé ; dans la nuit du 9 au 10 juin 1961 sous le feu des mitrailleuses ennemies, il récupère et sauve les survivants d’un half-track bazooké en feu dont les munitions explosent à une dizaine de mètres ; le 12 juin 1961, il intervient en zone avant du barrage pour soigner des blessés victimes de mines ; le 4 juillet 1961 de nuit, il évacue sous le feu des mitrailleuses ennemies, des blessés sur le barrage.

Dans la nuit du 12 au 13 juillet 1961, en intervenant sur le barrage, le quartier-maître DRUELLE trouve la mort avec son chauffeur dans son ambulance qui est bazookée alors qu’il se porte au secours de fusiliers blessés à bord d’un half-track qui vient de subir un tir de bazooka.

Le quartier-maître Gérard DRUELLE était titulaire de la Médaille Militaire décernée au feu, de la Croix de guerre des TOE, de la Croix de la Valeur Militaire avec palme, de la commémorative Extrême Orient, de la Commémorative Algérie.

La mention « Mort pour la France » lui est décernée le 27 septembre 1961.

La promotion du Service de Santé des Armées 2007-2010 porte le nom de QM1 DRUELLE. Ses stagiaires portent un écusson dont la description héraldique se compose d’un « Ecu français moderne aux couleurs du ruban de la croix de guerre des TOE, parti d’azur, chargé en chef dextre d’une étoile d’or et en chef senestre d’une carte d’Algérie d’or aussi ; en pointe d’une ancre de marine à un câble d’or et une chaîne d’argent ; au diamant surchargé du grade et du nom en capitales de sable « QM1 DRUELLE » ; le tout surchargé d’un écusson aux armes de la demi-brigade de fusiliers marins. A senestre brochant et mouvant de l’écu attribut du service de santé d’or. »

© LHG FNCV

lapidation

Messages : 130
Date d'inscription : 06/06/2008
Age : 75
Localisation : VAR

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

QM1 DRUELLE

Message  lapidation le Mar 7 Déc - 16:44

Ci dessous portrait du QM1 DRUELLE



Le montage avec décorations et insigne DBFM est mon oeuvre.



Dernière édition par GALEA Lucien Henri le Mar 7 Déc - 17:09, édité 5 fois

lapidation

Messages : 130
Date d'inscription : 06/06/2008
Age : 75
Localisation : VAR

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

HERALDIQUE DU COURS INFIRMIER QM1 DRUELLE

Message  lapidation le Mar 7 Déc - 16:47

Héraldique du QM1 DRUELLE




lapidation

Messages : 130
Date d'inscription : 06/06/2008
Age : 75
Localisation : VAR

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Réponse à Pierre Clarac de Rouzeaux, au sujet de l'ambulance bazookée.

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum