Les abeilles

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les abeilles

Message  Admin le Lun 2 Fév - 17:13

annecdote deKerloc'h adrien
Avec le QM Fus PAILLER nous avions décidé d'aller autour des 3 ou 4 mechtas qui étaient en dessous signal sur la rive droite de l'oued asséché ,aller récupérer le miel dans plusieurs ruches dans ce petit village abandonné depuis longtemps .Nous étions bien emballés avec d'épais sacs de café.Nous avions bien accompli notre forfait sans pour autant bénéficier du miel que nous n'avons pas su recolter correctement.Nous sommes retounés au poste et arrivés près du mirador nous étions toujours et contamment entourés et survollés par une multitude d'abeilles énervées !... Il a fallu que nos collègues du poste viennent à notre aide avec de l'étoupe enflammée imbibée de gaz oil et fumigènes pour éloigner momentanement cette escadrille le temps pour nous deux ,de nous debarasser de ces sacs sous lequels nous étions en sueur.Une experience à ne pas renouveller

Dans un autre domaine :toutes les bieres quie nous avons bu à signal n'étaient pas consignées .Ces bouteilles etaient cassées et les tessons jetés entre le reseau barbelé et le mur d'enceinte du camp attention aux coupures .

Admin
Admin

Messages : 232
Date d'inscription : 14/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://dbfm.forumperso.com

Revenir en haut Aller en bas

abeilles

Message  LABLANCHE Jean pierre le Mer 6 Jan - 18:12

Bonjour l'ami

En parcourant ton récit , je me souviens d'une histoire de guêpes......

J'étais au Bataillon d'Intervention, (aout ou septembre 1959) avec ma section dans les Aurès.
Nous montions dans une forêt pour nous placer en embuscade, en file indienne en évitant de faire du bruit. A quelques mètres de moi, crapahutait un voltigeur du nom de Chaouch, qui avait comme sale habitude de mettre des coups de pieds soit dans les pierres où dans les branches d'arbres tombées au sol. Il avait déjà été sermonné par notre second qui l'avait mis en garde, qu'il pouvait déclencher une mine......
Ce qui devait arriver arriva, dieu merci ce n'était pas un piège mais un nid de guêpes qui n'aimaient pas les Sacos.
Nous avons subit une attaque en règle, de véritables flèches nous arrivaient sur la tête, pas moyen de se protéger. Nous mettions la tête dans les buissons , et même en roulant mon pull comme un burnous je dénombrais derrière chaque oreilles de multiples piqures.
Nous étions une bonne dixaine à être atteint par les dards de ces sales bêtes, et certains de mes potes hurlaient, à tel point que les copains qui progrèssaient vers nous pensaient que nous étions tombés sur des rebelles qui nous égorgeaient. C'est en sueur et les culasses en arrière qu'ils parvenaient à notre hauteur .
Je me souviens que ceux qui n'étaient pas touchés se payaient une bonne partie de rire, nous nous sentions comiques, bien que la douleur était très vive et cela pendant au moins trois jours et trois nuits. J'avais toujours dans les oreilles le bruit d'un moteur qui me frolait..
Nos gradés n'étaient pas contents du vacarme que nous avions fait, pour eux l'embuscade était foutue. Il y a quand même un patron qui à demandé avec la radio,( surement au PC) qu'est ce qu'il pouvait être fait pour des piqués ,???,, Courage...lui avait été répondu !!!!!!!!
Je me soignais avec l'alcool des petites bouteilles de nos rations, derrière les oreilles et sur la langue.

LABLANCHE Jean pierre

Messages : 34
Date d'inscription : 13/06/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum