PUTSCH d'AVRIL 1961

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

PUTSCH d'AVRIL 1961

Message  Gouzerh Roger le Mar 6 Jan - 23:57

Un événement important eût lieu fin Avril 1961 : le Putsch d'Alger des 4 Généraux. Comment ces moments fûrent-ils vécus dans notre poste ?

En fait : on ne savait rien de concret en dehors des informations radios que les transistors nous révélaient. On avait le poids de l'incertitude et de la crainte que cela pouvait générer.
On imaginait Paris, les paras qui .......tombaient du ciel .....la pagaille la plus totale.
Et surtout : qu'allions nous faire, devenir ?
On observait nos gradés; comment allaient-ils réagir ?

Et ces transistors que nous écoutions en continu ! Guerre des ondes radios ?

Le chef de poste nous demanda tout d'abord : le calme !
Ensuite: << quoi qu'il arrive : pensez à vous, à votre sécurité, à votre vie. Vous devez continuer, comme avant ! Les rebelles aussi écoutent la radio ; ils sont au courant; ils peuvent en profiter >>.

Voilà , en gros ,ce qu'il nous a dit.

Alors on a continué nos patrouilles, nos lessives, nos quarts.

Les choses sont rentrées dans l'ordre et la routine a repris le dessus.

L'Amiral Jean-Marie QUERVILLE est venu en inspection à BAB EL ASSA et j'étais dans la section qui y représentait BOU RENAM. Il s'est entretenu avec notre chef de poste : ils avaient presque le même âge .
Cet Amiral a joué un rôle important en restant loyaliste au Président DE GAULLE ,je crois. Mais là: ce n'est plus de mon domaine.

Notre chef de poste dont je ne me souviens pas le nom était un Premier Maître canonier.

C'est tout ce que je puis écrire sur cet événement que nous avons vécu dans un petit poste de djebel, loin de toute agitation, de toute révolte et seulement soucieux de pouvoir .........rentrer à la maison.

Nous étions une trentaine de "matafs" et, en dehors des gradés, pratiquement que des Appelés.

Gouzerh Roger

Messages : 169
Date d'inscription : 02/06/2008
Age : 79
Localisation : 22

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Inspection frontière par Amiral Querville le 4 juin 1961

Message  perrot le Lun 7 Fév - 21:20

Le dimanche 4 juin 1961, Partis à pied (2 matelots) de Munck, l’après-midi pour descendre à Bab el Assa, que voyons nous au bas de la descente, une jeep qui s’arrête, un Amiral tout en blanc, accompagné du Pacha et d' Officiers. Saluts, questionnements puis ils sont repartis en direction de Munck.
C. Perrot. 07 / 02 /2011.

perrot

Messages : 108
Date d'inscription : 05/10/2010
Localisation : Loire

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

PUTSCH

Message  lapidation le Lun 14 Fév - 1:50

Oui Roger tout le monde retenait son souffle. Seuls les transistors nous apprenaient ce qui se passait. Le pacha WOLFF a rappelé le poste aux postes de combats et nous a précisé que les soldats ne font pas de politique et que notre devoir c'était de garder la frontière. Le poste comptait environ un tiers d'engagés et deux tiers d'appelés. Dans ces deux tiers un tiers a continué à faire son devoir comme tout soldat se doit de le faire, le dernier tiers (en fait une douzaine de pauvres simplets) a décidé d'appliquer les conseils du parti communiste et de ses porteurs de valise. Ils ont fait la grève des patrouilles non pas parceque c'était dangereux, mais parceque ils obeissaient à d'autres ordres venus de métropole.
Dans mon engin, nous étions deux engagés le radio et moi même les autres étaient des appelés volontaires. Nous n'avons jamais dit un seul mot sur ces mutins qui nous ont valu 10 jours de patrouilles sur le réseau toutes les nuits au lieu d'une nuit sur deux.
Nous tous avions bien compris que les carottes étaient cuites mais qu'il ne fallait pas leur donner la victoire aussi facilement et nous avons fait notre devoir jusqu'au bout comme des soldats.
WOLFF qui avait déjà vécu l'Indo a de suite compris où tout ce foutoir allait mener, il a ventilé les mutins dans d'autres postes mais leurs prises de position ont été notées sur leurs états de service.
Il est bon de savoir que ces porteurs de valise qui transportaient les cotisations des maghrébins et de quelques français ultra gauchos ont fourni le fric qui a peut être payé les cartouches qui ont servi aux ordures de l'ALN à fusiller ces six soldats français fait prisonniers au mépris de la convention de Genève. Je rappelle que ces six types ont été fusillés en Tunisie.
Enfin je voudrais conclure en disant qu'il se trouve certaine amicale pompe à fric du parti communiste qui passe carrément en oubli les 14.000 morts qu'il y a eu aprés les accords d'Evian. Ces accords signés par les français et par seulement deux représentants algériens sur les quatre ne sont que des accords de cessez le feu. L'état de guerre prévaut toujours puisque qu'il n'y a jamais eu d'accord de paix ratifié par les deux pays.
Certains ici se réjouiront sans doute de savoir qu'il y a de grandes chances de voir défiler le 14 juillet 2012 l'ALN sur les Champs Elysées. Ce fait consommera la décrépitude de notre état.


lapidation

Messages : 130
Date d'inscription : 06/06/2008
Age : 75
Localisation : VAR

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Observations sur " Putch de M. Galéa"

Message  perrot le Lun 14 Fév - 3:12

Réponse à Putch de M. Galéa.
Je ne peux pas laisser dire des choses fausses, car il en va de l’honneur de braves soldats.
Tout d’abord c’est le Lt Koll et non le Commandant Wolf qui a dit textuellement à l’Appel « Il y a des événements, nous ne faisons pas de politique, notre mission est d’assurer l’étanchéité de la Frontière »

Les événements que vous décrivez n’ont jamais eu lieu, je n’ai jamais entendu parler de communiste, ni de propos subversifs, ni de mouvements quelconques à l’occasion du 21 avril, ni d’ailleurs jamais dans la Marine.
Ce que vous faites s’appelle de la désinformation. Si ce n ‘est pas volontaire, c’est un autre problème.

Je n’ai qu’un souhait c’est que de plus en plus d’Anciens se connectent à Internet pour rétablir la vérité.
Pour se faire je vais publier la semaine qui vient, les noms des Officiers-mariniers, Quartier-maitres et Matelots qui ont été chefs d’équipe / herse ou à pied en Section-frontière en 1960 / 61, en espérant qu’on les préviendra, et ils seront à même de rétablir la vérité sur pas mal de choses.

Tout d'abord je fais appel au 1er Maître GUYOT (prononcer Guyotte) qui dans cette période était le Patron de la Section; il habiterait actuellement dans le Var. Si quelqu'un pouvait le contacter, je lui en serai très reconnaissant. (Grade de l'époque)
Charles Perrot. 14.02.2011.

perrot

Messages : 108
Date d'inscription : 05/10/2010
Localisation : Loire

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

HONNEUR

Message  lapidation le Lun 14 Fév - 10:47


Je voudrais faire remarquer courtoisement que mes renseignements sont bons notamment sur un certain meneur que l'on peut retrouver de nos jours pontifiant dans une certaine association "bien-pensante". D'autre part des lâches et des trouillards ne peuvent être ni braves ni avoir un semblant d'honneur !!

lapidation

Messages : 130
Date d'inscription : 06/06/2008
Age : 75
Localisation : VAR

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

MEPRISE

Message  lapidation le Lun 14 Fév - 11:27


Il apparait que Monsieur PERROT se trompe en disant que des marins de la SF ont refusé de faire les patrouilles. Le Premier Maître GUYOTTE qui est de mes amis et que j'ai eu ce matin au tel dément de la manière la plus formelle qu'il y ait eu parmi son équipe des mutins. Dont acte. Le SM GUYOTTE se rappelle bien d'un dénommé PERROT, dont il aimerait avoir le prénom. Pour mémoire il a été remplacé par le SM FER que j'ai bien connu aussi.

lapidation

Messages : 130
Date d'inscription : 06/06/2008
Age : 75
Localisation : VAR

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Réponse à MEPRISE DE M. Lucien Galéa

Message  perrot le Mer 16 Fév - 1:12

Je n'ai jamais dit que l'Equipage a refusé de faire les patrouilles. J'ai qu' Ils voulaient bien faire les patrouilles à pied et les embuscades, mais ne pas aller se faire tirer comme des pigeons sans pouvoir riposter. Et à la suite de cela, le Commandement a doublé les herse.
D'autre part, je devais être sur une autre planète car apparemment je n'étais pas au 3ème Bataillon, et je n'ai pas été blessé à Tango-Alfa 50, la nuit du 4 au 5 juillet 1961 à 23H30.
Mon équipier n' a pas été mortellement blessé cette nuit là ou bien il portait un autre nom. Mon chef de patrouille ne s'appelait pas Claude DUCANOS, le chauffeur Alain BANSE et le nouvel arrivé MENON. Je n'ai pas séjourné 13 mois et 15 jours à l’hôpital.
Excusez-moi c'est la tête! j'ai dû être blessé en portant une valise du FLN, qui avait été piégée par la "Main Noire"
Encore merci pour la reconnaissance! de la part d'un Pied Noir en plus !
J'ai droit de réponse, et je l'ai fait ironiquement, car le billet intitulé "Méprise" nie pratiquement que j'étais au 3ème Bataillon et blessé, c'est le comble !!!!!!
Charles Perrot. 15.02.2011.




Dernière édition par perrot le Mer 16 Fév - 10:09, édité 3 fois (Raison : rajouté: j'ai droit de réponse ......... et 13 mois et 15 jours)

perrot

Messages : 108
Date d'inscription : 05/10/2010
Localisation : Loire

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

CONSIDERATIONS PERSO

Message  lapidation le Mer 16 Fév - 10:59

Je pense que les pieds noirs n'ont aucun remerciiements a adresser aux français de France. Car ce sont eux qui ont reniés les sacrifices de leurs enfants et ont refusé le droit d'être français aux pieds noirs en les laissant massacrer devant l'armée française qui regardait l'arme au pied (2.000 morts à Oran), quand ce n'était pas l'armée française qui leur tirait dessus (rue d'Isly). Les pieds noirs apprécient à sa juste valeur l'accueil fait aux maghrébins ex fellouzes, l'octroi sans discussion de la nationalité, l'accueil, l'hébergement et les soins à l'ex épouse de maître vergès la dénommée jamila bouhired la poseuse de bombes qui a tué 54 enfants le jour d'une fête enfantine à alger. Non nous n'avons aucun merci pour les gens qui ont d'abord toléré puis étouffé dans l'oubli ces horreurs. Nos seuls remerciements vont aux paras qui eux ont pris leurs responsabilités. Je me suis battu pour ma terre comme beaucoup d'autres pieds noirs. Peut être devrez vous vous battre bientôt pour garder la votre et ce ne sont pas les envolées lyriques et les plaidoyers de collabos gauchos qui vous sauveront. Vous êtes tous vieux et devrez voir vos enfants quitter leurs maisons et partir en exil. Rappelez vous "la valise ou le cercueil" des fellouzes.
Le fond de l'ignominie sera touché lorsque à côté du président français le 14 juillet 2012 on verra les assassins fellouzes dont le dernier exploit à Thiberine a montré leur vrai visage, assister devant une foule enthousiaste de "français" au défilé des braves soldats de l'ALN.
L'histoire ne se répète pas, elle bégaie tout simplement.
Et je n'ai surtout pas de merci à adresser à un perrot qui m'a demandé dans un de ces messages plein de fiel pourquoi je n'étais pas entré dans les paras pour défendre ma Terre. Mon cher perrot je me suis engagé à 17 ans et j'ai fait Siroco comme tous les pieds noirs. à 18 ans et 8 jours j'ai eu ma première citation à l'ordre de la brigade et je fait donc partie de la Centurie des plus Jeunes Croix de Guerre. J'y occupe la 43ème place. C'est un endroit où on ne trouve pas de gens qui font des plaidoyers pour les lâches et les trouillards.

lapidation

Messages : 130
Date d'inscription : 06/06/2008
Age : 75
Localisation : VAR

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

21 avril 60 à la 518

Message  daniel rabet le Jeu 17 Mai - 19:05

Quartier maitre radio, J'étais de quart de 4H à 8H, sous la tente, le poste en dur étant seulement en construction, ce que nous faisions dans la journée.
Mais dès que le jour se levais tout redevenait calme, nous avions l'habitude d'écouter la radio sur oreillette, et j'écoutais Europe 1, au bulletin de 7H, je crois,était annoncé ce putch, et quelques minutes plus tard, la commandant Wolf passait à côté de moi pour rejoindre Bab el Assa dans sa jeep qui venait le chercher comme chaque matin. Je me suis senti obliger, après l'avoir salué, bien sur, de lui faire part de cela; réponse " bien merci".
La radio, bien sùr, mais aussi le téléphone, des régiments de paras, le 1er REP, mais la rumeur disait la DBFM aussi...en tant que "chef de poste par intérim", dans la journée, le chef de poste, un second maitre fusco descendant le matin avec le commandant, son officier transmission et le premier maitre radio, les gars (16) sont venus me dire leur fidélité au gouvernement, il a même été envisagé, au cas oû, de ralier la batterie de Sébabna... la sécurité militaire fonctionnant bien, le soir, a son retour le commandant m'a dit, en tête "nous sommes ici pour garder la frontière"... et tout est rentré dans l'ordre.
Je n'ai jamais su si la rumeur d'implication de la demi-brigade dans ce putch était fondée ou non.
La rumeur m'a fait savoir plus tard, après le cessez-le-feu, que la capitaine de la 35 ieme avait déserté pour l'OAS ???
Petite précision sur ces articles, le commandant Wolf avait fait, non seulement l'Indo, mais également la 2 ième guerre mondiale, il portait un 45 automatique avec l'étui frappé de la Croix de Lorraine. Quant à Monsieur Koll, il n'était pas lieutenant, mais officier des équipages de 1 ière classe et officier en second du bataillon.
Rien d'autre sur le sujet.
Salutations à tous.


daniel rabet

Messages : 4
Date d'inscription : 08/05/2012
Age : 76
Localisation : 13200 ARLES

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: PUTSCH d'AVRIL 1961

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum