LAPLAGE DU SEL

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: LAPLAGE DU SEL

Message  Admin le Ven 30 Mai - 19:50

Admin a écrit:PiERRE BIOVIR
Comme appelé après le parcours classique ;hourtin,centre Siroco,j'ai été affecté à la 32 eme cie DBFM(Azzouna) le 11/12/60au poste de "la plage du sel" (1 Aspi 1SM,1QM1 er 10 matelots ayant differentes spé mais tous avec le brevet de fusilier)
C'etait l'époque dite " de pacification" Notre principale mission consistait essentiellement à occuper le terrain en pratiquant des patrouilles de jour et de nuit ,des embuscades de nuit dans les rares douars qui existaient autour de notre poste et,bien sur les opérations de bouclage en cas de passage frontiere.En octobre 61 nous avons laissé le poste à une section harkis pour rejoindre un autre poste
dans le secteur,pour ensuite etre embarqués pour Mers el kebir via bel Abbes (vive la légion qui nous
à accueilli avec casse croute et biere à volonté ).Notre compagnie à été transformée en 1 er bataillon de fusiliers marins (1BIFM) Arrivée à bizerte nous occupions un camp de toile à la pointe de la "Pecherie" ou nous remplacions la légion qui était intervenue lors des evenements de la base de Karouba .
J'ai quitté la Tunisie le 22/12/61 pour rejoindre le port de Toulon

Admin
Admin

Messages : 232
Date d'inscription : 14/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://dbfm.forumperso.com

Revenir en haut Aller en bas

galea à biovir 13/05/08

Message  Admin le Sam 31 Mai - 13:33

Pierre je ne sais si ma memoire flanche.mais est ce que vous n'avez pas ramassé quelques pelots de 82 en 1961 ?

REPONSE
BIOVIR 27/05/08 à 17h55

De decembre 61 à octobre 61,nous n'avons pas eu à subir de tir de mortier.Il faut dire qu'éiant loin de la frontiere et au bord de la mer ,il etait difficile d'installer un mortier pour nous tirer dessus
Notre poste était sutout destiné à proceder a un bouclage en cas de passage frontiere.Ce qui se produisait souvent sans qu nous ayons l'occasion d'etre au contact vec l'ennemi.Ce qui prouve l'éfficacité des equipes en place entre nous et le barrage (embuscades,grenouillages, etc ....)
Finalement nous avons eu de la chance avec parfois la petoche malgrè la garde doublée,grenades a porté des mains,fusils et Pm armés 12,7 et mortier en batterie prets a tirer

Admin
Admin

Messages : 232
Date d'inscription : 14/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://dbfm.forumperso.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: LAPLAGE DU SEL

Message  Admin le Ven 6 Juin - 18:58

par Pierre Biovir le Sam 26 Avr 2008 - 19:38

Bonjour à tous,

Appelé le 1er Septembre 1960 (34108T60).J'y suis resté jusqu'au 21/10/60 pour ensuite être affecté au centre Siroco (CIR)jusqu'au 11/12/60. Après une courte perm de 8 jours , direction le dépôt de Toulon ou nous avons patienté quelques jours avant d'embarquer pour Nemours ou j'ai été affecté à la DBFM 3ème bataillon (Bab el assa). Très rapidement on m'a expédié à la 2ème compagnie (Azzouna) puis au poste de "la Plage du sel". A part la petite fête que nous avons faites à Toulon.. (Chicago) et le transfère Toulon/Nemours , je n'ai pas eu le temps de prendre conscience de ce qui m'arrivait tant les choses se sont faite rapidement.Bab el Assa 15 mn d'arret puis camion pour Azzouna, 15 mn d'arret puis camion encore pour le poste de la "plage du sel"ou nous sommes arrivés de nuit, après que les anciens, qui nous accompagnaient ,nous ai foutu la trouille en tirant au FM sur des chacals alors que nous étions à plat ventre dans le camion et bien sur désarmés...( Baptème du feu ???).
Ce n'est que le lendemain que j'ai pris conscience de l'endroit ou je me trouvais et ou j'ai fais connaissance de "l'équipage" de ce poste : 1 EV , 2 SM2 ,1 QM1 et 9 matelots de différentes spé. mais tous brevetés fusiliers et appelés dont 2 "locaux" ( je ne me rappelé plus de l'appellation exacte) . Nous avions également recueilli un auxiliaire local (civil) qui était sourd et muet d'où l'autorisation de l'accueillir; qui effectuait les corvée ( vaisselle , lessive ,etc) moyennant rétribution:nourrit, logé,habillé et un peu de monnaie.
Le poste était armé : 1 mortier de 81 , 1 -12'7 sur rail mais déplaçable sur trépied , 1 "Rebel" avec un camembert de 150 cartouches ,1 mas 39 "lance patates" 1 radio ANGRC9. 1 groupe électrogène.L'équipage était armé de MAT , de mas 49 et PA.
Parmi les matelots , un était affecté à la cuisine( il était boucher dans le civil ) Tandis que moi même et un autre étions affectés à l'école, qui jouxtait le poste, sans pou autant que nous ayons subit une quelconque formation pédagogique !!! Ceci ne nous empêchant pas de participer: au tour de garde , aux patrouilles de jour comme de nuit ,ainsi qu'au embuscades et aux alertes "passage frontière " pour le bouclage du secteur.
En dehors de notre mission strictement militaire (maintien de l'ordre ???) et éducative,le poste servait également d'infirmerie pour les autochtones avec le soutien du médecin de la compagnie ( distribution de médicaments, consultations et demande de secours en cas d'urgence. Avec véhicule ou hélico) .
En dehors des vacations radio régulières,nous étions informés des différents mouvements par un tir d'éclairant par Azzouna que nous répercutions également par un tir d'éclairant sur un autre poste, dont je ne me souviens plus le nom, mettant les postes alentours en état d'alerte.
Notre veille se faisait également avec l'aide des T6 qui nous survolaient de jour et par les Lamparos qui patrouillaient la nuit le long de la cote, puisque nous étions presque les pieds dans l'eau......
Si la suite vous intéresse; je continuerais jusqu'à la fin de mon séjour en AFN

Admin
Admin

Messages : 232
Date d'inscription : 14/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://dbfm.forumperso.com

Revenir en haut Aller en bas

LA PLAGE DU SEL

Message  Roger 05 le Jeu 18 Sep - 11:42

Salut Pierre,

Le 26 Avril, tu as parlé de ton séjour à "La Plage du Sel", et comme j'y suis resté 2 fois 1 mois pendant mon séjour à "Azzouna" en 1959, j'ai lu avec intérêt ton texte. Texte que tu termines d'ailleurs en disant : "Si la suite vous intéresse; je continuerais jusqu'à la fin de mon séjour en AFN"..... Or c'est vrai que nous avons tous besoin, à un moment ou à un autre d'encouragement, d'écrire pour être lu et compris, et c'est normal, pour pouvoir continuer à écrire. Donc, si à un moment donné l'envie te prends à nouveau d'écrire la suite, tu sais ce que ce sera bien volontier qu'elle sera lue.

Amicalement.
Roger 05

Roger 05

Messages : 11
Date d'inscription : 31/08/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

présence plage au sel

Message  perrin le Sam 21 Mar - 23:28

Appelé en dbfm du 1-9-56 au 11-8-57 je recherche anciens compagnons ayant fait le même parcours, soit SIROCCO BERAOUN plage au sel j'étais cuisinier a la roulante de la plage au sel ; Mon nom Perrin Michel matricule 35157t56 . A bientôt.

perrin

Messages : 3
Date d'inscription : 21/03/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: LAPLAGE DU SEL

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum