Casse-croute et Bengalore

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Casse-croute et Bengalore

Message  Gouzerh Roger le Dim 17 Aoû - 22:58

Beaumont, été 1961. 1h00 du matin.
C'est l'heure de la relève: 2 montant et 2 descendant et comme presque chaque fois:petit casse-croute pour tous les quatre. Ceux qui terminent préparent ou ont déja préparé les agapes; une ou deux boites d'anchois de "Papa Falcone", pain et chacun une BAO ( Bière Algérienne Oranaise).

Mais ce soir là il n'y avait plus de BAO à bord...! Alors ? Pas de problème, Roger moi-même va en chercher dans la soute extérieure qui se trouve hors du fort à une vingtaine de mètres. Je descends par l'échelle de bois pour ne pas ouvrir la porte blindée évidemment verrouillée. 2 bières dans la poche gauche, 2 autres à droite et je ressors de la soute............quand ça pète. Un bengalore explose dans le réseau à 30 mètres de moi et les rebelles nous attaquent à tous feux.

Je me fais tout petit dans la soute et j'entends les copains qui ripostent des 12/7 et mortier de 60. Je tente un retour mais ça siffle au dessus de la tôle ondulée d'entrée. Les rebelles connaissent les lieux pour y être déja venus avant nous.

Soudain j'entends que l'on vient me chercher ??? c'est mon collègue de quart qui arrive, debout, inconscient peut-être du moment car les ennemis tirent toujours.

<< Roger ? es-tu blessé ?
<< Non, mais planque-toi bon Dieu, tu vas te faire flinguer !

Et nous sommes rentrés en rampant................ Ouf ! << Chaud derrière ........>>

Quand tout rentra dans l'ordre, ce fût un super casse-croute à 9 matafs dont un pas fier du tout : moi !


Dernière édition par Gouzerh Roger le Dim 21 Fév - 18:03, édité 3 fois

Gouzerh Roger

Messages : 168
Date d'inscription : 02/06/2008
Age : 79
Localisation : 22

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Ils venaient de là.

Message  Gouzerh Roger le Mar 18 Nov - 17:30

Beaumont.C'est la cote 341 à attrapper une sinistrose ! Ils ( les moudjaïdins bien sur) étaient souvent par là et même parfois en solo dans la journée......un snipper comme l'on dit maintenant et qui visait nos meurtrières en pensant que nous restions derrière. Dans ces cas là le chef de poste mettait le transistor en marche et lui envoyait de la musique arabe via les ondes marocaines et lui criait ironiquement de garder ses cartouches pour autre chose !!!!!!!! Vrai de vrai.
Il finissait par s'en aller avant que la chasse arrive.........car on avait quand même prévenu en haut-lieu comme il se devait. C'est arrivé trois fois en quatre mois ce genre de chose en solo et jamais il ne fut pris.Par où passait-il ? Il testait aussi notre façon de répliquer.


Gouzerh Roger

Messages : 168
Date d'inscription : 02/06/2008
Age : 79
Localisation : 22

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum